26 février 2024

À un moment donné tu n’auras juste pas le choix que d’accepter—enfin—la possibilité d’avoir mal. Et de te faire confiance, sans bonnes raisons pourtant peut-être, d’être capable de te tenir debout encore parmi les cendres. Cette confiance complètement injustifiée et présomptueuse en ta résilience future—c’est de la foi. Je te demande donc, sans honte et sans retenue, d’avoir—enfin—foi en toi.