2 mars 2024

J’essaie de ne pas me critiquer trop durement, et surtout, de ne pas me féliciter trop aisément non plus. Des fois je trébuche et des fois j’atteins, des fois j’échoue et des fois je réussis, je suis incapable là et capable ici, je suis ça et ci aussi, qu’importe tous ces détails insignifiants, j’essaie de ne pas avoir peur des réprimandes et de ne pas désirer les applaudissements—de ne pas faire de mon histoire toute une histoire. Je trébuche? Heh. J’atteins? Heh. Qu’importe. Je préfère garder mon regard sur le ciel et les nuages que sur ma propre personne. Je préfère connaître par coeur les formes des fleurs que celle de mon nombril.