1 janvier 2024

Quand je regarde le matin les nuages et le ciel, je vois toujours le même que quand j’étais petit dans les champs. Je sais pourtant que ce n’est pas le même, mais aussi, oui, ça l’est. C’est rassurant, d’avoir comme une couverture d’étoiles familière qui veille sur nous à travers les années qui passent. Un point de repère extérieur dans le chaos des choses qui changent.