< Retour

7 juillet 2020

7 juillet 2020

Embrase ta joie comme tu rallumes un feu de camp chaque fois qu’il va s’éteindre comme pour te garder heureuse comme au chaud comme amoureuse de ce que tu vis. 🔥 T’sais il y a cette drôle de façon dont on parle du bonheur je trouve. Un peu comme si c’était un endroit qu’on atteint, quelque part qu’une fois qu’on y est on peut ensuite y rester pour toujours, mais moi je te le demande mon amie est ce que tu crois vraiment ça? Crois-tu vraiment qu’il existe, dans ce monde où les océans montent et descendent où les montagnes deviennent et disparaissent où les continents changent où les étoiles explosent où les galaxies s’éloignent et où même les bactéries et même les molécules se déplacent et où rien ne reste jamais immobile, qu’il existe véritablement un état, en dehors d’une définition qu’on se raconte, qui reste figé et immuable à travers le temps? Un peu comme un feu qui ne s’éteint jamais et qui brûlerait toujours exactement de la même façon sans qu’on ait à rien y faire et à rien y nourrir à ne rien y alimenter? Crois-tu vraiment qu’une telle chose peut exister? Qu’une telle chose puisse s’atteindre? Peut-être. Mais peut-être aussi que ce qu’on appelle le bonheur est aussi éphémère et muable que tout le reste de l’univers. Peut-être que même ce que sa veut dire est différent pour toi que pour moi. Et peut-être que ce n’est pas quelque chose qu’on atteint qu’on obtient, mais plus comme quelque chose qu’on nourrit, qu’on alimente, qu’on vibre, qu’on fait, qu’on embrase et qui comme une flamme, brûle le temps d’un feu de camp, jusqu’au soir suivant, jusqu’au prochain moment de chaleur. 🖤