< Journal

3 août 2022

3 août 2022

Ce vers quoi tu tends, tend vers toi, je pense aussi. Quelque part c’est peut-être pas pour rien que tu tends vers ce que tu tends, peut-être que quelque part loin derrière ce que tu as l’impression d’être un choix il y a une inévitabilité, quelque chose de plus fort que toi. Quelque chose qui nous dépasse. T’sais, on expérimente juste le temps dans un sens unique, mais peut-être que quelque part, c’est juste une impression, qu’au fond, tout se passe en même temps, et que ton envie, ton désir puissant, il existe en dedans de toi parce que tu vas t’y rendre, que pendant que tu te tournes et t’étires vers ton soleil, ton soleil se tourne et s’étire vers toi, toi en avançant vers demain, lui en avançant vers hier, tous les deux en train de courir vers votre rencontre. Ou peut-être que non, peut-être que c’est n’importe quoi, mais t’sais, qu’importe, ça sonne comme quelque chose de le fun à croire, parce que ça donne à croire, justement. 😉😌

par Frédéric Gingras.