< Retour

25 juin 2020

25 juin 2020

Et si au lieu d’essayer de gérer nos émotions, on essayait juste de les accueillir, de les rencontrer? Tu trouves pas toi que c’est un drôle de mot, « gérer »? On en parle un peu des fois comme si on parlait d’une entreprise, comme s’il fallait organiser, classifier, calculer, opérer, mettre à pieds, sauf que ça ne fait pas vraiment de sens n’est-ce pas? C’est pas vraiment comme ça que ça se passe, n’est-ce pas? On n’a pas vraiment ce genre de contrôle, et même, le veut-on vraiment vraiment? Pour moi, mon amie, ce serait comme essayer de gérer les vagues sur un lac. T’imagines-tu, mon amie, comment ça serait frustrant d’essayer en vain pendant des jours des mois des années de gérer les types et les formes et la force des vagues qui viennent se glisser doucement ou fort sur une plage? Et même comment tu ferais, tu le sais toi? Et comment tu ferais pour gérer tes émotions alors? Pendant des jours, des mois, des années? Moi, ce que je t’en dis, c’est viens, on va enlever nos souliers et on va se mettre les pieds dans du sable humide, viens, on va laisser les vagues nous frôler, et parfois ça va être froid et parfois ça va être chaud et parfois ça sera doux et parfois ça sera fort et parfois ce sera un peu agréable et parfois ce sera un peu énervant, pis oui, ça va faire un peu peur, mais au moins c’est beaucoup moins essoufflant que d’essayer pendant des jours et des mois et des années de gérer ce qui viendra de toute façon. Et l’eau est bonne. 🌊🖤