22 juin 2024

On en est à la moitié de l’année déjà. Peut-être que ce serait un bon moment pour prendre le pouls de ce qui fait sens et ce qui n’en fait pas. Mais peut-être pas besoin d’en faire toute une histoire non plus. Peut-être que c’était une belle moitié d’année, peut-être que pas tant que ça, peut-être que pas du tout. C’est ok. C’est pas grave. Il y a demain encore. Mais peut-être que c’est un moment pour ajuster le gouvernail un petit peu. Recalibrer notre intention. Sans tout stopper ou paniquer, juste prendre une vue d’ensemble et porter notre regard sur là où il y a du sens.

Lettre du dimanche