21 juin 2024

Des fois c’est pas de faire le mauvais choix qui fait peur. C’est facile le mauvais choix quand la conséquence c’est la stagnation. Des fois c’est de faire le bon choix qui fait peur. Parce que faire le bon choix, ça peut vouloir dire que tout va changer. Mais je pense que c’est possible que la peur et le courage coexistent. Je pense même que c’est nécessaire.

Lettre du dimanche