< Retour

16 mai 2020

16 mai 2020

Les chenilles ne deviennent pas tout à coup des papillons et les graines ne deviennent pas tout à coup des fleurs et des n’importe quoi ne deviennent pas tout à coup des quoique ce soit et les choses prennent du temps et le temps c’est belle et moi j’aime ça me donner le temps de devenir tranquillement. 😌
On me demande parfois comment j’ai « fait » pour changer. Qu’est-ce que j’ai « fait » pour passer de qui j’étais à qui je suis. Honnêtement je ne sais jamais très bien quoi répondre, parce que je n’ai rien fais vraiment. « Faire » ça sonne presque un peu comme si j’avais appuyée sur un bouton puis que soudainement tout avait changé sauf que non, c’est pas comme ça, c’est plus un peu comme quand j’étais petite et que j’essayais de regarder le ciel devenir noir le soir. Je ne voyais rien. C’était trop subtil, trop lent, trop secret pour que je m’aperçoive de quoique ce soit, puis soudain, une seconde d’inattention, je regarde ailleurs puis je reviens, et tout est déjà noir. C’est un peu comme ça la vie aussi je pense. La chenille n’a rien à faire pour devenir un papillon et moi non plus je n’ai rien à faire pour devenir ce que je dois être, mais si elle suit sa nature, et si je suis la mienne, immanquablement, elle sera un jour papillonne et je serai ce que je suis moi aussi. Et toi aussi.